Echos de la vallée

Origine du film : Américain
Réalisateur : Matt Ross
Acteurs : Viggo Mortensen, Frank Langella, George Mackay
Genre : Drame
Durée : 1h 58min
Date de sortie : 12 octobre 2016

126261jpg-r1280720-fjpg-qx-xxyxx

Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes.Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris.
 

Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes.Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris.
 

Jérémie Couston (Télérama) : « Incarné par un Viggo Mortensen en grande forme, Ben est-il le ­superhéros que le titre suggère ? Fantastique ou fantasque ? En tout cas un père idéaliste qui se bat pour ses convictions et pour que ses enfants vivent dans un monde authentique. De quoi forcer le respect ».

 

Le chômage va être l'un des thèmes de la campagne présidentielle à venir. Comme il l'était lors de la campagne précédente. Et pour celle d'avant. En fait, cela fait des décennies que le chômage augmente sans que rien ni personne ne parvienne à l'enrayer
sur le long terme. Et si l'on sortait la tête du guidon pour chercher un peu de recul ? Cette augmentation progressive du chômage raconte surtout une modification en profondeur du marché de l'emploi qui a commencé il y a plus d'un siècle avec le Taylorisme, notamment. Nous approchons sans doute d'un point de bascule : celui où les employé/es ne seront plus nécessaires car les robots et l'intelligence artificielle seront devenus plus efficaces.
Quel nouveaux mécanismes imaginer alors pour redistribuer les richesses et inventer un nouveau contrat social ?


Retrouvez tous les épisodes de #DataGueule sur IRL http://irl.nouvelles-ecritures.france...

http://www.plainecommune.fr/uploads/media/plaquette_9villes_1projet_02.pdf

la plateforme en quelques mots:
Elle regroupe plus de 50 partenaires en France et à travers le monde. Ils font partie des meilleurs établissements d'enseignement supérieur et elle leur permet de diffuser la connaissance au plus grand nombre.

Et ce n'est qu'un début car les chiffres parlent par eux-mêmes : 1 million d'inscriptions à 150 cours disponibles !

Grâce à l'union et les efforts de ses établissements partenaires, FUN proposons un vaste catalogue de cours qui s'enrichit de jour en jour avec des thématiques variées et d'actualité.
Ce catalogue est composé de cours conçus par des professeurs d'universités et d'écoles françaises et par leurs partenaires académiques internationaux. Les étudiants et internautes peuvent les suivres de manière interactive et collaborative et à leur rythme.

https://www.fun-mooc.fr/about

 

MOOC: Formation en ligne ouverte à tous

Une formation en ligne ouverte à tous (FLOT), aussi appelée cours en ligne ouvert et massif1,2 (CLOM3), cours en ligne ouvert à tous, cours en ligne (termes officiels recommandés par la Commission générale de terminologie3) ou cours en ligne ouvert aux masses4 (en anglais : massive open online course, MOOC), constitue un exemple de formation ouverte et à distance. L'appellation MOOC a été reconnue en entrant dans le Larousse 20165.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Formation_en_ligne_ouverte_%C3%A0_tous

 

source: http://www.terraeco.net/Microfermes-pour-maxi-emplois,60945.htmlhttp://www.fermesdavenir.org/wp-content/themes/fermes-avenir/img/branding.png

Révolutionner l’agriculture française, rien que ça. C’est l’ambition de Maxime de Rostolan et de l’asso Fermes d’avenir. L’ingénieur devenu paysan a bien l’intention d’être imité !

 

Economie de proximité - L’ampleur du projet donne le vertige. Créer 60 000 microfermes en vingt ans, avec à la clé 200 000 emplois et des circuits alimentaires raccourcis. Le tout grâce à la permaculture, « le biomimétisme appliqué à l’agriculture », selon le touche-à-tout Maxime de Rostolan, ingénieur, fondateur de la plate-forme de crowdfunding dédiée à l’agroécologie Blue Bees et désormais à la tête de l’association Fermes d’avenir, qui expérimente la microagriculture bio et rentable.

 

FERMES d'AVENIR
Le projet principal de l’association Fermes d’Avenir est une expérimentation, sur une petite surface, de la viabilité économique et écologique de techniques agroécologiques intensives, inspirées de différentes approches comme la permaculture.

http://www.fermesdavenir.org/

 

 

Blue Bees, qu'est-ce que c'est ?

La société Blue Bees est une plateforme de finance participative destinée à promouvoir et faciliter la réalisation de projets qui oeuvrent pour une agriculture et une alimentation durables, c'est à dire écologiques, viables économiquement, source d’emplois et de liens sociaux sur les territoires.

https://bluebees.fr/fr/

 

Faut-il avoir un grain pour devenir agriculteur ? https://player.fm/1ZPvEn

 

 

source: http://www.terraeco.net/Rentable-la-permaculture,61088.html

 

Ni pollution, ni pétrole, ni pesticides. La permaculture apporte des réponses détonantes aux critiques faites à l’agriculture en créant des écosystèmes cohérents et autofertiles. Une première étude réalisée sur sa rentabilité en France, publiée en 2013 par le Sad-apt – un labo commun à l’Institut national de recherche agronomique et AgroParisTech –, s’est penchée sur la ferme du Bec Hellouin (Eure), référence nationale du « maraîchage biologique permaculturel ».

 

Arbres fruitiers et ruches

Les légumes produits en 2012 montrent que l’on peut réaliser 32 000 euros de chiffre d’affaires [1] pour 1 400 heures de travail sur 1 000 m2 – une surface 550 fois moins importante que la moyenne des fermes en France. Les chercheurs ont estimé la marge réalisée sur l’année à 14 130 euros. « Cela confirme qu’une petite surface permet de créer une activité à temps plein rémunératrice pour une personne. C’est très encourageant pour l’agriculture en périphérie des villes », décrypte François Léger, directeur du Sad-apt.

Charles Hervé-Gruyer, cofondateur de la ferme, note que « s’il est possible de produire sensiblement autant de légumes sur 1 000 m2 que sur un hectare, cela libère de l’espace pour planter des arbres fruitiers, des haies, élever des animaux, installer des mares pour l’irrigation et l’aquaculture, un écohabitat pour le paysan, etc. »